fbpx

Transplantation de cheveux chez la femme

Transplantation de cheveux chez la femme en Turquie

Contrairement à la croyance populaire, les hommes ne sont pas les seuls à souffrir de la perte de cheveux. Alors que la perte de cheveux en vieillissant est relativement prévisible chez les hommes, la perte de cheveux chez les femmes est généralement imprévisible, quel que soit l’âge. En réalité, environ un tiers des femmes subissent une perte de cheveux à un moment ou à un autre de leur vie. Plus de 10 % des femmes en périménopause et plus de 50 % des femmes de plus de 65 ans ont des problèmes de cheveux clairsemés.

La perte de cheveux chez les femmes est un problème débilitant pour elles, qui n’est pas accepté comme un problème important. Considérée comme socialement inacceptable, la perte de cheveux a un impact plus important sur les femmes que sur les hommes. Elle peut affecter gravement le bien-être émotionnel, l’image de soi et la qualité de vie d’une femme, entraînant une détresse psychologique et nuisant à la vie sociale.

Le principal type de perte de cheveux chez les femmes est le même que chez les hommes, à savoir l’alopécie androgénétique. Ou mieux connue sous le nom de perte de cheveux chez les femmes. Elle se traduit par un raccourcissement progressif de la durée de la phase de croissance, accompagné d’une miniaturisation folliculaire progressive. Chez les hommes, la perte de cheveux commence généralement au-dessus des tempes, et la ligne de démarcation des cheveux qui finit par reculer forme un “M” avec un amincissement simultané sur le dessus de la tête, qui évolue souvent vers la calvitie. Contrairement aux hommes, les femmes ne deviennent généralement pas chauves.

L’amincissement des cheveux sur le dessus et l’avant de la tête est fréquent, et une augmentation de la perte diffuse de cheveux à partir du dessus de la tête suit l’amincissement progressif. Chez les femmes, la perte de cheveux peut survenir à n’importe quel moment de la vie, de la puberté à des âges plus avancés. Mais elle survient de plus en plus souvent chez les femmes ménopausées. L’analyse minutieuse de l’apparence physique du patient et de ses antécédents familiaux permet de poser le premier diagnostic. D’autres causes que les facteurs génétiques sont à prendre en considération, telles que les conditions médicales, c’est-à-dire l’effluvium télogène, les médicaments pris, la grossesse, l’accouchement, l’anémie, les carences nutritionnelles, la perte de poids rapide, les problèmes de glande thyroïde, les affections sous-jacentes du cuir chevelu telles que les teignes, les infections, etc.

Êtes-vous une bonne candidate pour une greffe de cheveux chez la femme ?

Les femmes ont généralement un type de perte de cheveux différent de celui des hommes. La perte de cheveux chez l’homme touche le dessus de la tête alors que les cheveux sains restent intacts sur les côtés et à l’arrière de la tête. Cependant, la perte de cheveux chez la femme affecte généralement la tête en général, car les femmes n’ont pas de grandes zones de follicules pileux qui résistent à la chute. Les côtés et l’arrière des cheveux ont tendance à s’étaler, tout comme l’avant et le dessus de la tête. Par conséquent, pour être considéré comme candidat à une greffe de cheveux, il faut remplir des critères détaillés et satisfaisants. Les femmes considérées comme de bonnes candidates potentielles pour les procédures de greffe de cheveux sont les suivantes :

  • On vous a diagnostiqué une perte de cheveux de type féminin présentant des caractéristiques similaires à celles d’une perte de cheveux de type masculin et vous disposez d’un nombre suffisant de cheveux de donneurs pour des interventions chirurgicales de restauration capillaire.
  • Vous avez une ligne de démarcation des cheveux naturellement haute, ce qui est inquiétant pour vous.
  • Avec l’âge, la ligne des cheveux se réduit.
  • L’alopécie de traction non hormonale entraîne une perte partielle des cheveux.
  • À la suite d’un traumatisme, d’un accident ou d’une brûlure, vous souffrez d’une perte de cheveux.
  • Vous souffrez d’alopécie marginale, un type de perte de cheveux héréditaire qui affecte le front et les tempes.
  • Vous souffrez d’une perte de cheveux due à la trichotillomanie, une maladie dans laquelle le patient a un désir incontrôlé de s’épiler le cuir chevelu, les sourcils, etc.

Contactez-nous

Obtenir un devis

Obtenez un rendez-vous gratuit et restez connecté

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Comment se fait la greffe de cheveux chez la femme ?

Un médecin spécialisé dans la restauration capillaire examine le patient en détail pour s’assurer qu’il n’est pas atteint d’une affection médicale curable contribuant à la perte de cheveux. Cette procédure permet d’éviter les greffes de cheveux inutiles. Étant donné que les options de greffe de cheveux chez la femme sont les mêmes que chez l’homme, la deuxième étape consiste à décider si l’extraction d’unités folliculaires (FUE) ou l’implantation directe de cheveux (DHI) est la meilleure option pour obtenir les résultats souhaités.

Les greffes de cheveux chez la femme peuvent s’avérer assez compliquées, car les schémas de perte de cheveux chez la femme ont tendance à être plus dispersés que chez l’homme. Cependant, si les conditions de densité capillaire du patient sont tout à fait satisfaisantes, une équipe médicale expérimentée fournira les résultats souhaités avec un taux de réussite élevé.

Les techniques de greffe de cheveux utilisées pour la restauration des cheveux chez la femme, FUE et DHI, sont des procédures avancées d’implantation réalisées à l’aide de la même technique d’extraction. Ils se distinguent par les types d’implants utilisés. Les procédures commencent par l’administration de l’anesthésie. Une fois que l’effet anesthésiant commence, la phase d’extraction suit. A l’aide d’un micromoteur et d’un poinçon millimétrique, les follicules pileux sont extraits de la zone donneuse. En outre, de très petites incisions sont pratiquées à l’aide de micro-aiguilles au niveau du site receveur. Le DHI ne nécessite pas cette étape d’incision. Une fois les incisions réalisées, l’implantation commence. Pour le DHI, on utilise le stylo Choi. Il s’agit d’un dispositif d’implantation spécial qui peut contenir de 1 à 4 greffons à la fois. Les greffons prélevés sont soigneusement insérés dans les petites incisions. Finalement, la greffe de follicules pileux prend fin.

Les cheveux nouvellement transplantés poussent de la même manière que les cheveux d’origine du patient dans les 3 à 6 mois suivant l’opération. Il faut environ 12 à 18 mois pour que les cheveux atteignent la densité souhaitée et aient un aspect volumineux.

Avantages de la greffe de cheveux chez la femme en Turquie

La perte de cheveux chez la femme a un effet très frustrant et vous pensez peut-être que les opérations de greffe de cheveux sont très courantes dans le processus de recherche de solutions pour les femmes souffrant de perte de cheveux. Malheureusement, bien que le nombre annuel de chirurgies de restauration capillaire augmente progressivement, les patientes continuent à se méfier de ce type d’interventions pour diverses raisons. Cependant, nous pensons que la connaissance des avantages et des bénéfices de la restauration capillaire féminine est un facteur clé pour surmonter l’hésitation face aux chirurgies de transplantation capillaire.

  • OCCUPATION MINIMALE

Les opérations de greffe de cheveux font partie des procédures chirurgicales. Les techniques telles que la FUE et la DHI sont peu invasives. Si vous ne pouvez pas prendre quelques jours de congé, vous pouvez reprendre le travail dès le lendemain de l’intervention, bien que quelques jours de repos soient conseillés.

  • DES RÉSULTATS D’APPARENCE NATURELLE

Les opérations de transplantation FUE et DHI donnent les résultats les plus naturels par rapport à d’autres techniques moins avancées. Les patients peuvent craindre que les cheveux transplantés soient facilement visibles à l’œil nu, mais un médecin qualifié et un équipement chirurgical de pointe garantissent l’impossibilité d’un décalage perceptible.

  • SIMPLE ET SANS DOULEUR

Les greffes de cheveux sont essentiellement des opérations faciles. Le processus prend moins d’une journée. Les patients peuvent reprendre leur vie quotidienne en un jour ou deux. Les agents anesthésiques locaux sont des éléments nécessaires à l’opération. Le patient ne ressent donc aucune douleur. Les séquelles sont facilement réversibles avec un minimum de précautions.

  • DES CHEVEUX FACILES À COIFFER

Pour les greffes de cheveux, nous utilisons les propres follicules pileux du patient, afin que l’organisme ne les rejette pas comme des tissus étrangers. Cela permet de s’assurer que les nouveaux cheveux transplantés fonctionneront de la même manière que les cheveux naturels. Il ne nécessitera aucun soin particulier pour conserver sa densité, comme des shampooings spécifiques ou d’autres produits chimiques.

  • DES RÉSULTATS PERMANENTS

Après une transplantation capillaire FUE ou DHI, les cheveux transplantés tomberont, comme prévu, et les nouveaux cheveux repousseront de façon permanente en 3 à 6 mois.

  • IMPACT MENTAL

Les cheveux sont un élément important de l’esthétique corporelle, et l’importance accordée aux cheveux fait que les femmes souffrant de perte de cheveux sont confrontées à des problèmes liés à leur image et à leur confiance en elles. Par conséquent, le fait de subir une opération de restauration capillaire devient une source importante de stabilité mentale et améliore l’image et la perception du corps.

Période de récupération après une greffe de cheveux

Une fois que les spécialistes ont terminé l’opération, le patient entre rapidement dans le processus de guérison, car ni la FUE ni la DHI n’endommagent les tissus.

Après l’opération, vous pouvez quitter la clinique immédiatement sans problème. Vous pouvez avoir des croûtes visibles sur toute la zone affectée. L’arrière de la tête et le front peuvent être gonflés et tendus pendant plusieurs jours. Cependant, vous ne devez pas vous inquiéter, car tous ces problèmes disparaîtront rapidement. Afin d’accélérer la phase de rétablissement, diverses précautions sont à prendre en compte, à savoir les choses à faire et à ne pas faire :

  • Respectez scrupuleusement les instructions de votre médecin concernant la fréquence des lavages de cheveux et n’utilisez que les produits nettoyants recommandés.
  • Ne pas brosser les cheveux pendant 2 à 3 semaines.
  • Évitez les exercices ou les activités physiques intenses pendant 2 semaines.
  • Appliquez une poche de glace pour réduire le gonflement (le cas échéant).
  • Le repos est un élément essentiel du processus de récupération rapide.
  • Vous recevrez des médicaments, tels que des antibiotiques et des analgésiques ; afin de ne pas gâcher la guérison, il est très important de suivre les instructions de votre médecin.
  • Il est nécessaire de dormir avec la tête surélevée pendant au moins 3 jours après l’opération.

Dans les 4 à 6 semaines qui suivent l’intervention, vous risquez de subir ce que l’on appelle la “perte de choc”, c’est-à-dire la perte des cheveux nouvellement transplantés. Cette perte de poils est normalement attendue et temporaire. Il constitue une base solide pour une croissance saine des cheveux. Dans les 6 mois qui suivent cette perte de cheveux, vous constaterez la repousse de vos cheveux. En 1 an, vous obtiendrez la chevelure volumineuse tant attendue avec un aspect naturel.

Transplantation de cheveux chez la femme en Turquie

Les médecins turcs sont très performants en matière de greffe de cheveux. De nombreux étrangers choisissent la Turquie pour une greffe de cheveux. La clinique Istanbul Care est l’une des meilleures cliniques de transplantation capillaire du pays. Si vous souhaitez faire une greffe de cheveux, n’hésitez pas à nous contacter! Nous vous offrirons le meilleur prix pour une greffe de cheveux et les meilleurs services.